isolation

Isolation thermique

Isolation thermique : faites le point 

Comment savoir si votre logement est bien isolé ? Voici quelques indices qui vous permettront d’y voir plus clair : 

– Les murs sont-ils toujours humides ? Sentez-vous des odeurs de renfermé et voyez-vous, par endroits, les murs se craqueler ? 
– Avez-vous constaté que si vous ne chauffez pas assez, il règne un froid humide ? Devez-vous chauffer plus qu’avant ou faire tourner davantage la climatisation en été ? 
– Sentez-vous de l’air lorsque vous passez la main près des menuiseries (portes ou fenêtres) ? 
– Ressentez-vous de l’inconfort : rhumes à répétition, crise de rhumatismes, encombrement des bronches, eczéma, etc.

Si le chauffage tourne à plein régime en hiver et si, en été, vous avez tendance à faire fonctionner la climatisation plus souvent pour rafraichir vos pièces, sachez qu’il est fort possible que l’isolation montre quelques failles. Cela signifie aussi des factures en hausse et, d’un point de vue écologique, une surconsommation qui est nuisible à notre environnement. 

img-expert-iso-4

Pour avoir une idée plus précise de la qualité de l’isolation thermique dans votre logement, il est parfois conseillé de faire établir un DPE (Diagnostic de Performance Energétique). Si vous êtes propriétaire de votre logement, c’est à vous qu’il revient de le faire établir en passant par un professionnel certifié afin de vous faire aider financièrement. 

Le bilan thermique dont le prix tourne aux environs de 200 euros, obligatoire lors de la vente ou de la location d’un bien, peut ouvrir droit, dans certaines conditions, à des aides financières de l’Etat. Le DPE donne lieu à un étiquetage avec une classification de votre habitat allant de A à G (A pour l’excellence énergétique, G pour les passoires énergétiques). 

Mise en oeuvre

Deux méthodes principales existent :

Isolation par l’intérieur

L’isolation thermique par l’intérieur (ITI) consiste à intégrer les matières isolantes sur la face intérieure des murs ou des bâtiments.

L’avantage principale de cette méthode est son faible coût de mise en œuvre.

Vous pourrez donc modifier rapidement vos performances énergétiques et l’aspect de vos murs éventuellement détériorés. Une très bonne efficacité donc, pour un excellent rapport qualité/prix

Isolation par l’extérieur

L’isolation thermique par l’extérieur, également appelée mur manteau consiste à mettre en place autour de votre maison une enveloppe thermique. Cette dernière va limiter les pertes de chaleur provenant des murs.

Le mur manteau va permettre de lutter efficacement contre les ponts thermique pour assurer à votre intérieur un confort optimal. L’isolation acoustique de votre habitat profite également des travaux.

Travaux d'isolation : par où commencer ?

Si vous avez fait procéder à un DPE, vous saurez exactement quels sont les points critiques en matière d’isolation thermique.
Sachant que les plus importantes déperditions d’énergie passent par le toit (30 %), si celui-ci n’a pas été isolé, c’est par là qu’il faudra commencer. Après l’isolation des combles, vous pourrez progresser avec l’isolation des murs, puis des fenêtres et enfin le sol.

Demandez l’avis d’un spécialiste et n’hésitez pas à demander plusieurs devis afin de comparer les prestations et coûts sur chacun des travaux isolation. 

Faites-vous préciser les techniques isolations utilisées ainsi que les prix sur chaque estimatif. Par exemple, l’isolation des murs peut se faire par l’intérieur ou par l’extérieur (ITE) : la différence entre ces techniques isolations aura un impact sur les prix mais aussi sur le déroulé des travaux. Si vous optez pour l’isolation par l’intérieur, vous devrez vider la pièce concernée et prévoir une réduction de surface au sol pour recevoir les panneaux isolants. L’ITE, certes un peu plus chère, offre l’avantage de ne pas avoir à déménager toute une pièce et les panneaux isolants sont posés à l’extérieur.

Enfin, il faudra également porter une attention particulière aux ponts thermiques, ces points de jonction avec absence d’isolation qui vont provoquer des pertes de chaleur. 

Comment choisir son professionnel ?

Suite au Grenelle de l’Environnement et à la mise en place des réglementations thermiques (RT2005 puis RT2012), l’Etat incite tous les foyers, même les plus modestes, à faire des travaux pour l’amélioration de la performance thermique. 

Cet enjeu, à la fois écologique et économique, est encouragé avec quelques dispositifs d’aides financières (Crédit d’impôt, Eco-Prêt à taux zéro, TVA réduite, aides de l’Anah, primes, etc.).

Pour en bénéficier, il faudra respecter le principe d’éco-conditionnalité, en particulier passer par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). 

Cette certification est le gage de travaux d’isolation réalisés avec les matériaux d’isolation adéquats et d’une pose effectuée dans les règles de l’art. 

Tous nos artisans sont labellisé RGE qui autorise les entreprises à exécuter des travaux éligibles au crédit d’impôt

gratuit et sans engagement

Vous souhaitez vous faire guider pour trouver un professionnel ?